Qu’est-ce que l’ «AIP» ou
l’Autoimmune Protocol?

L’AIP est un régime stricte qui supprime un certain nombre d’aliments.  On s’y engage pour un minimum de 30 à 90 jours, en y jumelant aussi une proactivité certaine au niveau du mode de vie.  Le but de tous ces efforts est de minimiser l’inflammation corporelle et favoriser la guérison.  Il ne s’agit pas d’un «remède» pour sa maladie autoimmune, mais d’une tentative de faire «reboot» à son système — en enlevant tout aliment et tout comportement pouvant provoquer de l’inflammation — et de promouvoir la guérison.

Quand vous avez été chez le médecin, mais ils ne cessent de dire que tout va bien…  Quand vous n’en pouvez plus de vous sentir aussi inexplicablement fatigué(e)… Quand vous avez du mal à formuler des idées claires dans le brouillard de votre esprit…
…l’AIP est un moyen de reprendre en main votre propre guérison, et de commencer à vous sentir mieux.

Le Phase « Élimination »

Toutes les céréales
et les légumineuses

Toutes les céréales (le blé, l’avoine, le sègle, l’orge), mais aussi des céréales sans gluten (le riz,le quinoa, le sarrasin) sont supprimées.  Aussi, toutes les légumineuses (lentilles, pois chiches, etc) sont supprimées.

Tout laitage

Toute forme de lait (lait frais, fromage, yaourt, beurre) est supprimée, qu’elle provienne de la vache, de la chèvre, de la brebis, ou de la chamelle.

Les oeufs

Le blanc et le jaune d’oeuf provenant de tout animal (poule, canne, caille, etc) sont supprimés.  Plus tard, on tentera de réintroduire le jaune d’oeuf plus tôt que le blanc d’oeuf lors du phase des réintroductions.

Les graines

Toute graine a une prérogative évolutionnaire de survie.  Des  éléments de leur structure  résiste à la digestion, ce qui peut provoquer l’inflammation dans un système digestif sensible. Du coup, elles sont supprimées.

Les oléagineux

Au delà des nombreuses allergies aux noix, les oléagineux sont aussi problématiques car elles contiennent des anti-nutriments posant problème aux systèmes digestifs sensibles. Aussi, ils sont régulièrement contaminés de mycoses. On les supprime.

Les solanacées

Cette famille de légumes peut être particulièrement inflammatoire chez certains.  On parle ici des tomates, des aubergines, de tous les poivrons et de tous les chilis.  On les  supprime.

Au niveau du mode de vie

Le stress

En soi, la maladie chronique est stressante.  Et, malgré nos maladies, nous essayons trop souvent (tant bien que mal)… de maintenir un rythme ‘normal’ de travail, de loisirs, de sports, avec les enfants….  À moins de gérer activement votre stress (par le yoga, la méditation, le tai chi, la respiration profonde, ou autre) il s’accumule dans votre corps et ses effets se font ressentir.  Ceci doit cesser.

Le sommeil

La maladie chronique n’a rien à contribuer à un sommeil de qualité.  Chez certains, la douleur réveille; chez d’autres, c’est une dérégulation au niveau du sucre sanguin.  En tous les cas, développer une bonne hygiène de sommeil est essentiel.  Nos corps se détendent et se réparent durant le sommeil.  Sans un sommeil de qualité, nous ne connaîtrons simplement pas la guérison souhaitée.

Le mouvement

Il est important de redéfinir les types de mouvements dont nos corps sont capables, aussi bien que lesquels sont bénéfiques.Les exercices de ‘stress répétitifs’ (le jogging, le cross-fit, la musculation) ne sont plus forcément appropriées.  Il est essentiel de savoir quand laisser reposer son corps, et aussi comment le faire bouger au mieux pour guérir.

La communauté

La maladie chronique peut isoler.  Elle peut aussi déprimer.Mais il ne faut pas se laisser faire !  Nous devons savoir comment appeler à l’aide.  Nous devons aussi bâtir un réseau solidaire de soutient autour de nous…que ce soit en personne ou, au grand minimum, sur internet.  Invitez-moi svp à faire partie de votre réseau de soutien.  J’aimerais beaucoup essayer d’aider !

La nature

Beaucoup d’humains aiment à se croire ‘différents’ de tous les autres animaux… mais ce n’est juste pas vrai.  Nous ne sommes qu’une énième espèce animale qui habite cette terre,et nos connéxionsaux différents aspects de la nature ne sont pas moins importantes qu’elles le sont pour les oiseaux ou pour les abeilles.  Se connecter régulièrement et souvent à la mère nature est essentielle. 

Quelques autres notes importantes…

La densité nutritionnelle

Cela paraît évident que, si nous ne faisons que supprimer de nos alimentation un tas de choses, sans les remplacer avec sagesse, notre santé ne s’améliorera pas.  Rechercher en priorité les aliments qui offrent un maximum de vitamines et de minéraux pour leur valeur calorique est un principe fondamentale de l’AIP.

Les huiles saines

L’huile la plus utilisée aujourd’hui ne l’est pas pour ses bénéfices sanitaires, mais pour son faible prix de production.  Toutes les huiles végétales sont hautement susceptibles à l’oxidation par la lumière et par la chaleur.  Elles doivent être supprimées sur l’AIP.  Au lieu, il faut privilégier l’huile d’avocat, l’huile de coco, et l’huile d’olive.  (Une bonne règle de base est d’éviter toute huile qui nécessite une usine pour sa fabrication.)

Les épices

Bon nombre des épices les plus utilisées proviennent des graines (le coriandre, le cumin, l’aneth, la moutarde, la noix de muscade).  Aussi, beaucoup d’épices proviennent de la famille des solanacées (la poudre de chili, le paprika, les flocons de poivron rouge).  Durant le phase d’élimination, il est important d’éviter ces épices autant que leurs versions «aliment entier».

Les viandes et graisses animales

Beaucoup de personnes viennent à leur crise sanitaire au moins en partie à la suite des carences nutritionnelles. La viande et des graisses animales de qualité sont parmi les aliments les plus denses en nutriments qui nous sont disponibles. Elles proviennent d’animaux élevés dans le respect et/ou des animaux, des poissons, ou des fruits de mers sauvages.

Vous n’êtes pas obligé(e) de vous y lancer seul(e) !  Je suis AIP Certified Coach,
formée par Dr Sarah Ballantyne,
Mickey Trescott, et Angela Alt. 
C’est mon objectif
que vous vous sentiez mieux.

Voulez-vous adopter l' AIP? Parlons-en !